Êtes-vous prêts à commencer vos révisions ?

La date du contrôle vient de tomber, ou bien un examen approche, il est temps de commencer à réviser. Commencer à réviser oui, mais êtes-vous vraiment prêts ? Que ce soit en mathématiques ou dans les autres matières, les révisions sont une tâche assez ardue. Et elles le deviennent de plus en plus au fur et à mesure que l’on se rapproche des études supérieures. Pour que vos révisions soient efficaces vous devez vous assurer de remplir certaines conditions. Cela rendra votre travail plus facile et plus rapide.

Une fois n’est pas coutume, je vous propose un petit Quizz pour savoir si vous vous mettez dans des les conditions optimales pour réviser.

 

Résultats :  


Le Sommeil

femme qui dort

Commençons par enfoncer des portes ouvertes. Comme vous le savez surement, le fait d’être en manque de sommeil est préjudiciables à vos capacités mentales et physiques. Pour ce qui est des capacités physiques, nous n’en avons pas trop besoin ici, mais les capacités mentales c’est une autre histoire. On sait maintenant depuis longtemps que manquer de sommeil réduit votre concentration, votre vigilance et votre mémoire. Vous pouvez même avoir des troubles de l’humeur (irritabilité, déprime, etc.). On comprend donc aisément que cet état est incompatible avec la pratique des mathématiques… Vous allez rater des détails importants, vous tromper, oublier vos formules, vous énerver, déprimer en vous disant que c’est impossible. Bref votre travail sera inefficace et particulièrement désagréable.

Le temps de sommeil idéal varie selon les individus et selon notre age, mais ce graphique pourra vous aider à repérer où vous vous trouvez.

durée sommeil recommandé age

Et surtout n’oubliez pas que le sommeil n’est pas qu’une phase de repos. C’est une phase de construction, énormément de processus cognitifs se déroulent pendant votre sommeil. Vous savez ? ces processus qui font que parfois le lendemain en vous réveillant vous comprenez d’un coup un exercice fait la veille… En plus des processus cognitifs, si vous avez entre 0 et 25 ans, le sommeil est aussi une phase de construction de votre corps, de votre cerveau et de votre esprit. En clair de tout ce que vous utiliserez pour le restant de votre vie. Il ne faut donc pas le négliger.


Le Calme

salle travail bibliothèque

Choisir un environnement calme pour travailler n’est pas un luxe. Plus vous multipliez les entrées sensorielles (visuelles, auditives, olfactives, etc.), plus vous aurez de difficultés à vous concentrer sur l’une d’elle. Ainsi ne choisissez pas de travailler dans la cuisine, avec quelqu’un entrain de préparer à manger, le petit frère qui envoie sa voiture télécommandée contre le mur, et le journal de TF1 à la télé en bruit de fond. Il y a peu de chance que vous puissiez y travailler efficacement… Il faut donc choisir un lieu ou l’ambiance est calme, studieuse, sans lumière agressive ou trop faible, avec assez de place pour travailler.

Si je devais vous donner un conseil basé sur ma propre expérience, je vous dirai que les salles de travail des bibliothèques municipales ou universitaires sont des lieux parfaits. Personnellement je me suis mis à les fréquenter au lycée. À partir de ce moment, mes notes ont augmenté alors que je passais moins de temps à travailler. Comment est-ce possible me direz-vous ? Mon travail est tout simplement devenu beaucoup plus efficace là-bas grâce à l’ambiance calme et studieuse. La lumière y est dosée parfaitement pour pouvoir travailler sans se fatiguer les yeux, les sièges sont confortables, les tables spacieuses. Pour moi (mais cela peut varier selon les personnes) 30 minutes de travail à la bibliothèque me permettaient de réaliser un travail qui me prenait 1h voir 1h30 chez moi.

Je ne vous dis pas qu’il faut absolument travailler dans une bibliothèque mais elles sont un très bon exemple des conditions idéales.

En plus d’être des lieux de calme, les bibliothèques vous forcent à vous concentrer sur votre travail. Aucune des distractions habituelles n’étant facilement disponible.


Éliminer les sources de distraction éventuelles

Les révisions ne sont jamais un moment très agréable. Si vous laissez à porté de main de quoi vous distraire, vous aurez beau avoir toute la volonté du monde, vous finirez pas vous éloigner de votre travail et vous rapprocher des distractions. Avez-vous remarqué comme, quand on travaille, on réussi à s’amuser avec un rien du moment que cela nous permet d’échapper à la morosité de notre feuille ? Démonter le stylo, couper sa gomme en petit morceaux, dessiner, jouer au basket avec une boulette de papier, construire un canon avec un effaceur etc…

Il est donc plus sage de vous débarrasser de tout ce qui pourrez vous distraire. Éteignez votre téléphone, ne restez pas à coté de votre ordinateur ou de la console, éloignez tous les jouets que l’on a tendance à manipuler en continu (handspinner, etc.). Ou vous pouvez tout simplement travailler dans un lieu où tout cela n’est pas disponible. Mais n’oubliez pas que malgré toutes ces précautions, votre sérieux sera votre meilleur allié. Il m’arrive souvent de voir, pendant mes sessions de travail à la bibliothèque, des gens qui passe 50% de leur temps sur leur téléphone…


Avoir tous ses outils

matériel maths

Simple non ? Pas tant que ça il faut croire… parmi les élèves que j’ai suivis ou que je suis encore presque aucun n’a TOUS ses outils en bon état au même moment. Il manque un compas, la calculatrice n’a plus de pile, la règle est cassée, plus de mines dans le critérium. Bref il y a toujours quelque chose qui fait que l’on a jamais tout le matériel fonctionnel en même temps. Les mathématiques nécessitent toute une panoplie d’outils, enlevez-en seulement un et cela rendra votre travail plus compliqué. Vous serez forcé à réfléchir pour combler ce manque et c’est autant de réflexion que vous ne mettrez pas dans vos révisions.

Cela me rappelle une anecdote, pendant mes révisions du bac. C’était pendant la grande époque de Facebook (un peu en recul ces dernières années…) et il se trouve que je n’avais plus de pile sur ma calculette. Il m’était donc impossible de résoudre certains exercices et j’étais forcé d’utiliser mon ordinateur pour terminer les calculs. Seulement sur l’ordinateur, je n’étais qu’à un clic d’aller faire un tour sur Facebook, résultats : deux fois sur trois j’y allais et je finissais par y perdre 10 minutes.

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autre mais gardez en tête que pour pouvoir vous concentrer, raisonner, analyser des situations mathématiques, vous devez y investir 100% de vos ressources intellectuelles. Si vous devez chercher vos affaires, si vous êtes tentés par des distractions extérieures, cela vous sera impossible.


Avoir des cours complets, et rangés

C’est évident, si vos cours ne sont pas complets, vous allez passer à côté de la moitié du programme. Le jour du contrôle vous trouverez les questions difficiles voir impossibles si vous ne vous souvenez pas de tout ce que vous avez vu en classe. C’est donc à vous de vous préoccuper de vos cours, de compléter les parties manquantes et de rattraper les séances où vous étiez absent. L’excuse « j’étais absent » pour justifier le fait de ne pas avoir travaillé est un non sens. Si vous ratez un cours, débrouillez vous pour le rattraper.

Cependant, avoir des cours complets n’est pas suffisant. Si votre classeur ressemble à un tas de feuilles cornées, raturées, déchirées et empilées sans vergogne, trouver un élément particulier du cours va vous prendre un temps infini. Avant de commencer vos révisions, votre classeur doit évidemment être organisé par chapitre (séparés par des intercalaires), et le cours doit être visiblement séparé des exercices. Pour vous donner une idée, voici deux photos de classeur, l’un parfait, l’autre pas du tout… Alors ? Où vous situez-vous ?

                      Le bon classeur        Vs.       Le mauvais classeur

classeurs de mathématiques


Travailler au fur et à mesure

Vos professeurs ne vous le diront jamais assez… Il faut absolument travailler au fur et à mesure. Le processus de révisions est déjà long en soi mais le processus d’apprentissage l’est encore plus. Si au moment de réviser vous devez en même temps apprendre votre cours, vous n’allez pas vous en sortir. Les révisions c’est uniquement remettre à jour ses connaissances en vu d’une échéance (contrôle, examen, oral etc.). Cela signifie que vous devez déjà avoir fait le processus d’apprentissage au préalable. Et c’est pour cela que vos professeurs vous demandent d’apprendre le cours d’une fois sur l’autre, de faire des exercices d’applications, de rendre des devoirs maisons. Imaginons deux élèves souhaitant obtenir une note équivalente, l’un qui travaillera au fur et à mesure et  l’autre juste au dernier moment. Celui qui fera tout au dernier moment devra passer beaucoup plus de temps sur ses cours et exercices.

Je sais que cela parait contre-intuitif mais en travaillant au fur et à mesure, vous passerez globalement moins de temps à travailler. En plus vos connaissances seront bien plus durables et votre compréhension du cours bien plus complète. Et puis en travaillant régulièrement, vous aurez déjà rencontré la plupart des situations difficiles dans des exercices et vous aurez la possibilité de demander de l’aide à vos professeurs. Une chose que vous ne pourrez pas faire la veille du devoir cela va sans dire…


Faire des fiches de révision

Les fiches de révision sont, à mon avis, une étape incontournable, je m’explique. Ces fiches vont vous aider de plusieurs façons. Premièrement elles vont vous forcer à identifier les éléments les plus importants de chaque chapitre. Ensuite au bout de quelques mois, elles vous permettrons de balayer d’un seul regard tous les thèmes que vous avez traités cette année. En plus le fait de construire et d’écrire une fiche de révision vous aide indubitablement à apprendre votre cours. Et enfin, avoir devant soi une feuille, bien écrite, bien construite, avec des couleurs est beaucoup plus motivant. Vous aurez accès en un instant à vos formules, vous pourrez réviser partout en quelques minutes, elles vous feront gagner du temps, de l’espace, bref il n’y a que du positif.

Je comprend cependant que la conception de telles fiches soit assez difficile et je ferai sans doute une vidéo ou un article sur ce sujet bien précis.

J’espère vous avoir aidé, mais gardez à l’esprit que je vous présente les conditions de travail idéales. Il est peu probable que vous puissiez systématiquement toutes les réunir. En attendant, faites de votre mieux, et si vous êtes prêt, pourquoi ne pas aller consulter cet article sur les erreurs à éviter pendant les révisions ?

Mathématiquement,

-Ben- 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*