Révisions : 8 erreurs à éviter

page-revision-mathsTout le monde a sa méthode pour réviser, mais certaines pratiques sont plus efficaces que d’autres et certaines sont à éviter absolument. C’est le sujet de cet article.

Voici donc une liste de 8 mauvaises habitudes dont il faut absolument se débarrasser pour ne pas perdre de temps. Et je tiens à préciser que tout ceci s’applique quelque soit votre classe de la sixième à la terminale.

 

      1-  Réviser devant la télé, l’ordinateur, ou toute autre distraction

Je l’ai testé pour vous, ça ne marche pas, mais alors pas du tout. Il vaut mieux réviser une demi-heure en ne faisant que ça que 2h en faisant autre chose. Quand on révise on ne fait que ça. Par contre il peut être intéressant de faire des petites pauses assez régulièrement.

 

      2-  Ne faire que relire le cours

Cette habitude récurrente chez beaucoup de monde est une véritable plaie… Il faut absolument comprendre que les mathématiques sont un peu comme un sport. Vous aurez beau lire tous les livres sur l’équitation que vous voudrez, à un moment pour savoir faire du cheval, il faut faire du cheval ! He bien pour les mathématiques c’est pareil, savoir le cours est une chose, mais savoir l’appliquer en est une autre. C’est pourquoi vos révisions ne doivent jamais se limiter au contenu du cours. Il faut s’exercer et pour cela, il y a les exercices… (ok elle était facile celle-là)

 

      3-  Tout apprendre sans distinction d’importance

Chaque chapitre comporte plusieurs éléments, plusieurs sous-partie, et de nombreux savoir-faire. Mais tous ces éléments ne sont pas d’égale importance. Vous devez identifier quel sont les aspects principaux du chapitre et passer d’avantage de temps sur ceux-ci. Ecoutez avec attention les conseils de révisions de vos professeurs, repérez sur quoi ils insistent lourdement. Ayant déjà enseigné en collège et lycée, je suis toujours effaré de voir que malgré mon insistance évidente sur certaines notions, tous les élèves sont toujours étonnés de les retrouver aux contrôles. Une fois j’ai même dit mot pour mot « Il est VRAIMENT fort probable que vous ayez un exercice semblable au contrôle de lundi ». He bien le lundi seul une poignée d’élèves on réussi le dit exercice (alors que la correction avait été faite en classe). Je le répète donc encore une fois : écoutez vos professeurs, ils ne sont pas là pour vous plomber, ils sont là pour vous aider.

 

      4-  Ne faire que des exercices d’applications trop faciles

Ho vous les connaissez bien… ce sont les exercices de votre livre. Ceux qui sont numérotés de 1 à 30 environ dans chaque chapitre. Vous savez ces exercices que vous pouvez enchaîner sans même vous fatiguer, sans même réfléchir d’ailleurs. Ce sont bien souvent des exercices qui ne présentent pas une situation concrète mais plutôt une série de calculs à faire. Même si vous passez des heures sur ce genre d’exercice, cela ne vous préparera en aucun cas à ce que vous trouverez dans vos contrôles. Il est bien précisé dans les textes qui régissent l’enseignement en France que l’évaluation d’un savoir faire, d’une compétence, ne peut se faire que dans le cadre d’une « tâche complexe ». Attention cependant, il ne faut pas comprendre le terme « complexe » comme synonyme de « compliqué » ou « difficile ». Ici ce terme signifie : une tâche faisant appel aux ressources internes (connaissances, capacités) et aux ressources externes (aide méthodologique, documents) pour résoudre une situation nouvelle. Vous comprenez donc aisément que les exercices d’application ne présentant pas une situation nouvelle, et ne faisant pas appel à votre réflexion ne peuvent pas vous préparer à ces tâches complexes.

 

      5-  Tout faire au dernier moment

Alors là ne mentez pas… On le fait tous. Et je l’ai fait avant vous, et j’en ai payé le prix. Quand on y pense c’est assez amusant. Avez-vous remarqué comme, en tant qu’élève, on est toujours surpris d’apprendre qu’il y aura un contrôle à la fin du chapitre ! Quelle sorte de sorcellerie est-ce là ?! Serait-ce la manifestation de nos liens de parenté, certes éloignés mais néanmoins bien présents, avec le poisson rouge ? Notre mémoire nous ferait-elle défaut pour tout ce qui ne nous plait pas ? Hé bien oui, c’est exactement ça. Nous nous berçons toujours de la douce pensée que « peut-être cette fois-ci allons-nous y échapper ? ». Hé bien… non. Vous savez que ce contrôle va avoir lieu, avant même qu’on ne vous l’annonce. Si vous le savez, alors pourquoi attendre pour vous y préparer ?

 

      6-  Garder toutes les feuilles en vrac dans sa pochette, son classeur, son trieur

Rien de plus démotivant quand on se lance dans des révisions que d’avoir devant soi un tas de 50 feuilles volantes, griffonnés, pliées, froissées, déchirées. Impossible de différencier les cours des exercices, impossible de remettre vos feuilles dans l’ordre ou même de vous rendre compte si l’une d’elle s’est égarée (vous savez celle sur laquelle il y avait la rédaction type pour un exercice, ou encore une formule importante). Résultat : vous allez tout simplement passer un temps interminable à ranger au lieu de réviser. En plus, vous risquez de ne pas vous rendre compte s’il vous manque des feuilles. Avoir des cours désorganisés va vous ralentir, rendra vos révisions désagréables et incomplètes. Si vos cours sont dans cet état là, vous ne pouvez pas vous en sortir, il va falloir ranger. Si vous voulez que les choses soient rangées dans votre tête, elles doivent d’abord l’être dans votre sac.

 

      7-  Ne réviser que le dernier chapitre

Ça aussi depuis le temps vous le savez… Quand on vous dit que le prochain contrôle portera sur un chapitre bien précis, il y a toujours au moins 4 ou 5 points sur le chapitre précédent, ou un autre encore plus ancien. Personnellement je me faisais avoir à chaque fois. Et pourtant quand on y pense c’est systématique. Alors il faut arrêter de se dire que le contrôle ne portera que sur tel ou tel chapitre ! Dites vous que vous devez maîtriser tout ce que vous avez vu jusque-là. En mathématiques, quand vous terminez un chapitre, les savoir-faire que vous avez acquis vont vous être utiles pour le reste de vos études, gardez cela en tête.

 

      8-  Se dire que réviser sur le livre ça suffit

Non. Votre professeur a construit son cours d’une certaine façon, il a prévu d’enchaîner les chapitres et les exercices dans un certain ordre. Alors oui, il y a tout dans le livre, mais ce n’est surement pas organisé de la même façon. De plus, votre professeur aura certainement insisté sur certains aspects du chapitre (plus enclins à tomber aux contrôles) alors que le livre vous présente toutes les notions avec une égale importance. Le volume d’information disponible dans le livre est également trop important pour pouvoir réviser efficacement.

 

Si je devais résumer tout ça en un seul mot: soyez organisés !

 

Organisés dans le temps, organisés dans l’espace, organisés dans l’effort. Vous allez gagner énormément de temps et en plus vous serez plus efficace.

Maintenant que vous savez ce qu’il ne faut pas faire, pourquoi ne pas aller lire cet article sur les bonnes habitudes à adopter ?

 

Mathématiquement

-Ben-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*